Archives du mot-clé rendement

Le passage de la CAO au BIM

Le BIM (pour Building Information Modeling) est un procédé de représentation en 3D d’un bâtiment. Il permet d’optimiser le processus de conception de celui-ci. Depuis le milieu des années 80, les logiciels créés aident les architectes à concevoir leurs ouvrages. Seulement, le rôle de ces logiciels ne s’arrête pas à ce corps de métier. Ils sont également très utiles pour les ingénieurs de conception. Il s’agit d’une nouvelle façon d’aborder un projet. Il n’est plus abordé en tant qu’une série de plans comme pour la CAO.

Les logiciels de BIM permettent de donner une vue d’ensemble concrete du projet qui permettra une compréhension plus rapide de celui-ci par n’importe quel acteur du projet. Ils permettent de générer, à partir des vues 3D, plusieurs vues en plan. Ceci permet non seulement d’effectuer un travail unique et donc un gain de temps mais aussi d’éviter les incohérences entre les différents plans ce qui permet d’éviter des réserves sur ceux-ci lorsqu’il s’agit de soumettre les plans.

Ils permettent également d’effectuer des phasages de chantier beaucoup plus clair qu’avec un simple plan 2D en introduisant la variable « temps » ce qui rend la compréhension du projet plus intuitive et plus rapide. Il permet la détection des conflits plus rapide des conflits entre les différents éléments. Il permet également, grâce à la vision globale du projet d’éviter les omissions d’éléments. Ces éléments entrainent tous une anticipation des problèmes en amont entrainant un gain de temps considérable.

Tous ces avantages du BIM sont des preuves que le passage au BIM est un investissement à effectuer pour les entreprises. Le coût à l’achat d’un logiciel de BIM est de 5.000 à 6.000 euros avec un surplis de maintenance de l’ordre de 20% de ce prix d’achat. Mais l’investissement peut-être le plus important est le temps d’adaptation au logiciel et aux nouvelles méthodes de travail. La perte de rendement due à cette adaptation est estimée à environ 20 à 30% sur les 6 premiers mois. Cette perte n’est pas négligeable à court terme. Cependant, on estime que le coût initial est amorti au bout de 2 ans. Il faut à cela penser également aux coûts d’une formation au logiciel durent environ une semaine et qui coutent de 500 à 1.000 euros par jour auquel il faut ajouter l’absence au travail. Cependant, on considère que la rentabilité est atteinte au bout d’une durée de 2 ans.

Déjà très développé en Europe, le BIM peine encore à se développer en France. Cependant, tous les avantages de ces logiciels entrainant une hausse à long terme de la rentabilité des entreprises. D’ailleurs, cela a été remarqué par les grandes entreprises qui, dans le but d’un développement à long terme, recherchent des candidats ayant déjà une formation BIM.

Share Button