Archives du mot-clé multifonctions

Le BIM pour l’évolution des logements

Le Building Information Model ne se limite pas qu’aux constructions neuves et peut s’avérer très utile dans la réhabilitation et la rénovation. Parce qu’on a pas toujours l’historique des bâtiments nécessaire, cela demande un travail en amont plus rigoureux et décisif pour assurer une bonne réalisation des travaux et un réalisme de la maquette.

Le premier challenge est donc le travail de récupération des données nécessaires à la réalisation de la maquette. Pour que le BIM soit efficace il faut que ce soit un travail qui se fasse en collaboration et requiert une bonne communication entre les intervenants: maitre d’ouvrage, exploitants, occupants et entreprise exécutant les travaux. En effet la maquette ne peut évoluer que grâce aux différents retours et avis des intervenants. Cela permet d’avoir une meilleure expertise et d’être plus performant et précis.

Grâce à cette collaboration, le maître d’ouvrage peut établir une maquette et vérifier qu’elle correspond bien aux besoins et demandes du client. A partir de ces informations sur la structure, les matériaux, les réseaux etc.. le maître d’ouvrage peut définir les différentes solutions qui peuvent être mises en place.

Cela peut mettre en valeur le potentiel des logements et en augmenterait leurs valeurs: ce n’est plus un logement avec un nombre de fonctions fixes mais mais un habitat modulaire qui propose différentes organisations d’un même espace. Ce type de logement pourrait alors se vendre plus facilement: lorsqu’on montre visuellement grâce à une maquette comment un appartement peut s’adapter à tout type de situation familiale, il cible alors un plus large public.

Dans cette optique de rénovation le BIM permettrait d’adapter un grand nombre de logements un peu trop « normalisés » et figés tel que des HLM. La société évolue et le BIM pourrait permettre aux logements d’évoluer dans le même sens que leurs habitants: un étudiant, un couple, une famille nombreuse ou alors une personne âgée n’ont pas les mêmes besoins, et donc recherchent un logement organisé différemment. Pouvoir facilement montrer la capacité d’un logement à s’adapter aux situations familiales serait alors une grande évolution dans le domaine de la rénovation et aussi de l’immobilier.

Le BIM, grâce à sa base de données recueillies sur un logement, peut y proposer des modifications afin d’adapter le logement en mettant en avant les différents décloisonnements, réaménagement de l’espace et innovations à apporter. Cela s’applique à la fois sur la gestion de l’espace propre du bâtiment (cloisonnement, décloisonnement, création de duplex, de mezzanine), à la modification des fonctions des pièces et à l’aménagement de l’espace intérieur et des services (électricité, eau…). En particulier cela faciliterait la vie des personnes handicapées ou âgées en adaptant les propriétés des logements aux besoins des utilisateurs.

Ainsi le BIM permettrait de répondre à la demande forte de réhabilitation et de rénovation surtout en métropole: éviter de déconstruire lorsqu’une réorganisation de l’espace suffit. Cela permettrait de ne pas rester figé sur une fonction d’un logement, de montrer la modernité de la réhabilitation et de la rénovation en faisant preuve de créativité avec une interface attrayante et visuelle pour l’exploitant.

L’objectif est d’arriver à des logements qui peuvent facilement et à moindre coût correspondre à des personnes de profils différents. C’est une autre forme de normalisation des logements: c’est avec une structure donnée pouvoir créer une multitudes de logements différents dans leur organisation des pièces comme des aménagements des services et du mobilier correspondants à des profils précis. Des habitats évolutifs, multifonctions, modernes et innovants.

Share Button