Archives du mot-clé Maquette 3D

Le BIM : un nouveau management de la qualité.

Tel est la contribution du BIM ! Cela peut paraître absurde de prime abord, mais le gain du « Building Information Modeling » ou « Bâtiment et Informations Modélisées » (en français) est réel. Il s’agit désormais de travailler de façon collaborative dans le cadre du développement d’un projet de construction. En effet, les phases de conception sont de plus en plus courtes et les entreprises de construction prennent une part importante dans les études. Le BIM apparaît donc comme le moyen idéal pour élaborer un projet en améliorant la communication, capitalisant les informations et les données détaillées fournies par les différents acteurs. Il résulte une augmentation de la productivité et une réduction des erreurs par l’intégration des règles métiers. Alors bien sûr, il faudra repenser les aspects contractuels et la gestion des droits d’auteurs car les limites sont floues. Simplifier les outils et améliorer l’interopérabilité. Mais le potentiel est là !

D’ailleurs, la dénomination désigne à la fois la maquette numérique obtenue par certains logiciels 3D tels que Allplan, Revit ou Tekla … Et également la base de données dynamique associée dans le but d’une conception orientée objet où ceux-ci se voit attribuer des caractéristiques techniques de plus en plus précises au fur et à mesure de la progression dans la conception. Ainsi, un des enjeux du BIM sera de projeter au plus tôt les acteurs dans le rendu du projet via un modèle numérique. Pour, premièrement, apporter un maximum de correctifs/variantes souhaités en amont de la phase construction. Et par la suite, d’effectuer deux visites du projet lors des réunions de chantier, l’une in situ et l’autre virtuelle. Par conséquent, les écarts seront plus aisément constatés et corrigés. Dans le cadre d’une promotion immobilière de logements, par exemple, la visite virtuelle pourraient également bénéficier aux futurs propriétaires en complétant la vente sur plan.

Dans un futur proche, grâce au développement de la réalité augmentée il sera même possible de se balader dans le bâtiment en construction et de réaliser des modifications en temps réel et d’en apprécier les impacts.

Share Button

Le Big Bang du BIM

Et dire qu’il y’a une trentaine d’années, les plans papiers et l’usage de la 2D étaient la norme ! Aujourd’hui, le BIM (Building Information Modeling) s’impose en symbole de changement dans l’industrie de la construction et rend désuètes les anciennes méthodes de conception.

Un bref rappel historique

C’est la création du logiciel ArchiCad®  (produit Autodesk®) dans la fin des années 80 qui représente la première réelle apparition de la notion de BIM. Ceci a permis par exemple de faire rentrer progressivement dans nos mœurs l’utilisation des maquettes 3D. Ainsi, le monde de la construction considère donc très vite le BIM  comme un outil utile à toutes les parties prenantes dans la création et l’utilisation d’un ouvrage. C’est depuis ce temps que le Building Information Modeling connait une évolution incessante et des applications aussi variées qu’appréciées  dans l’industrie du BTP.

Radar-CH

Première version d’ArchiCad : ArchiCad 1.0

Pourquoi une telle explosion ?

Regardons tout d’abord en amont d’un point de vue professionnel. Nous nous intéressons donc aux écoles supérieures dans le secteur du BTP ou encore aux facultés de Génie Civil. Les nouvelles méthodes de conception ainsi que les logiciels (AutoCad®, ArchiCad®, CATIA®, etc.) sont constamment utilisés dans ce type d’école supérieur. Les étudiants estiment le gain de temps et la compréhension d’un projet être une valeur ajoutée inestimable de ces outils vis-à-vis de simples plans en deux dimensions.

Dès le « berceau », les étudiants comprennent par exemple qu’une modélisation 3D de qualité permet une communication et compréhension plus aisées entre les différentes parties prenantes d’un projet. D’un point de vue plus professionnel, le BIM connait une évolution extraordinaire.  En effet, comme nous l’avons dit, le BIM représente au niveau entrepreneurial les bonnes pratiques, qui appliquées correctement sont bénéfiques à tous pour un environnement bâti. Les très grandes entreprises sont donc loin d’être les seules à œuvrer en faveur de l’évolution du BIM. Contrairement aux idées reçues, ce sont les PME qui apportent une richesse de développement plus importante. Et même si certains peuvent être réticents à l’usage de ces nouvelles technologies, des groupes comme le groupe BIM 2050 œuvre pour faciliter l’intégration systématique et simplifiée du BIM dans nos travaux à venir.

Quelques innovations frappantes

Bien évidemment, il serait impensable de  ne pas mentionner la création de l’imprimante 3D de l’entreprise 3D Systems®. Ce système élaboré en 1984 et commercialisé en 1986, a connu des modifications et évolutions. Très apprécié, il permet de nos jours aux différentes parties prenantes une visualisation claire et à l’échelle de leur ouvrage, ainsi qu’une meilleure compréhension des enjeux du projet en question.

Enfin, voici une innovation inattendue ! La création d’une PME française du nom d’Immersion qui étaye le fait que les PME sont de réels acteurs de l’évolution du BIM. Les équipes R&D de cette société ont conçu en 2010 une tablette tactile immersive permettant « de se promener » dans des maquettes d’architecture. Ce système vise à développer, visualiser et exploiter des environnements urbains.  A noter que cette création a eu des échos au niveau mondial.

000002665_imageArticlePrincipaleLarge

 Utilisation de la tablette tactile immersive de la société Immersion

Ces nouveautés surgissent après à peine plus d’une génération de l’époque des plans papiers et de la 2D. Les années à venir promettent donc d’être excitantes pour le BIM et ses innovations.

Share Button