Archives du mot-clé Maitrise d’œuvre

Le BIM : Un coup de pouce pour arriver au grand boum ?

Les intérêts du BIM ne sont plus à démontrer. Dans un monde de mutualisation, de partage et d’échange d’information, le BIM permet à tous les intervenants agissant autour d’un projet de bâtiment ou de travaux publics de travailler sur un fichier unique regroupant à la fois des informations techniques, structurelles intrinsèques au projet. Les projets colossaux sont facilités par cette mise en commun d’informations permettant une meilleure compréhension du projet. Mais quand est-il de l’utilisation du BIM dans des projets de moindre envergure ? Quelle est plus particulièrement la vision de l’architecte sur ce qui semble être une révolution dans la façon de travailler?

Dressons tout d’abord un état des lieux. Les cabinets d’architectures ne sont pas actuellement préparés au changement. Au sein d’une agence, peu de membre sont formés et savent utiliser les nouvelles suites de logiciels d’autant plus que les formations sont rares et peu abordables. Pourtant, le BIM permettrait d’améliorer la qualité générale d’un projet en limitant les conflits entres les parties grâce au partage du flux d’information.

Accoutumés aux logiciels de CAO, les architectes ont du mal à franchir le cap surtout lorsqu’il s’agit de remettre en cause des réflexes et des notions acquises depuis des années. Mais, souvenez-vous : les premiers logiciels de CAO ont été implantés en 1984 et quinze en plus tard, peu d’agences en était équipées. Il a fallu attendre la loi SRU (Solidarité Renouvellement Urbain) préconisant des plans informatisés pour les ouvrages publics. Les différents cabinets se sont ajustés à cette nouvelle norme. Ce passage n’a pas été sans conséquence, notamment pour les seniors qui sont moins enclins à utiliser des outils informatiques. L’évolution de la CAO au BIM s’annonce beaucoup plus facile, les éditeurs de logiciel ont conçu des outils plus intuitifs pour les utilisateurs. Il semble uniquement manquer un élément déclencheur pour que transition s’opère de façon plus globale.

La France doit-elle faire adopter une loi exigeant l’utilisation du BIM pour les ouvrages publics ? Les projets publics bénéficieraient de coûts moins élevés grâce à des travaux mieux organisés. De plus, ils seront totalement transparents, l’information étant accessible à tous.

D’autres pays européen comme la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et les pays scandinaves ont fait passer des mesures visant à utiliser le BIM pour le profit de la collectivité.

Share Button