Archives du mot-clé données

L’intérêt du BIM dans un projet d’envergue

Nous allons voir à travers l’exemple de la réalisation de l’hôpital SEHA à Al Aïn (Emirats Arabes Unis), comment le BIM peut servir les intérêts des architectes.

L’un des intérêts majeurs pour ce type de grand projet est d’arriver à travailler en commun avec un grand nombre de collaborateurs (ici environ 50 architectes et 100 ingénieurs), ce qui est difficile, mais qui est facilité par l’utilisation du BIM. En effet, ce dernier permet d’avoir un grand nombre de stockages et d’échanges d’information sur le projet. Le BIM permet une meilleure communication et collaboration entre les différents services pour un grand projet d’envergure.
De plus même s’il peut sembler fastidieux de devoir rentrer un grand nombre de données dans le programme à la base, on se rend vite compte de l’intérêt lorsqu’il y a une modification à faire, et que le logiciel recalcule lui-même les données. Par ailleurs l’optimisation des détails possibles par le BIM permet de déterminer avec exactitude les quantités nécessaires au projet.
Néanmoins le BIM n’est pas qu’un logiciel de conception pur et simple, on peut l’utiliser à d’autres fins. Dans notre société actuelle, où on se rend compte qu’il est de plus en plus vital de vivre en harmonie et de respecter l’environnement, on peut utiliser le BIM à ces fins pour améliorer la viabilité d’un projet. En effet pour le projet de l’hôpital, on l’a utilisé afin d’analyser la circulation de l’air et faire des études sismiques.
Cependant si l’utilisation du logiciel BIM est de plus en plus fréquente chez les architectes et les ingénieurs, on a pu noter un manque de formation des étudiants français dans ce domaine, ce qui dommageable étant donné les intérêts d’un tel logiciel. Ce manque de formation peut leur être néfaste étant donné que dans d’autre pays on a commencé cette formation. Afin de remédier à ce problème, il faudrait que les écoles d’ingénieurs et d’architectes offrent une formation plus développé à leurs étudiants. Il y a eu la révolution numérique, ce serait dommageable que le secteur du BTP français ne puisse pas en profiter.

Share Button