Archives du mot-clé défendre

Projets BIM : Bataille entre esthétique et technique

Le BIM est habituellement associé à une technologie permettant de répondre à des questions purement techniques : processus de gestion, production de données, capitalisation des informations, répertorisation des quantités et des éléments de construction, … Cependant, le BIM intègre de plus en plus la notion de « géométrie de la construction », une notion purement architecturale et esthétique qui ne correspond pas au but premier de cette nouvelle technologie. Le BIM ne risque-t-il pas d’être plus apprécié pour l’aspect esthétique final qu’il propose que pour son aspect technique ?
Cette problématique n’est pas nouvelle, elle est déjà apparue dans les années 80 avec la création du logiciel Autocad. En effet, les plans conçus sur Autocad apparaissaient plus précis et plus novateurs que leurs ancêtres. Le rendu final était alors plus apprécié que les connaissances techniques qui avaient permis d’y aboutir.

Certains architectes pensent que cela pourrait être également le cas pour le BIM, comme Russell Curtis : « Le BIM n’est pas un outil de conception mais, de plus en plus, un outil qui contribue à donner une vision concrète du bâtiment. […] Le danger avec le BIM est que les clients pourraient être tellement impressionnés par ce qu’ils pensent que nous pouvons faire technologiquement en tant qu’architectes qu’ils oublient ce qui est vraiment important: la conception.». Rob Charlton, chef de la direction d’un cabinet d’architecture installé à Oslo en Norvège, concède : « Si vous voyez un bâtiment dont sa conception est grossièrement détaillée ou montre des conduits maladroitement assemblés, alors on vous reprochera de ne pas avoir utilisé le BIM pour la partie conception ».

Image de synthèse de la Fondation Louis Vuitton conçue sur BIM : Entre conception et réalité, il n’y a plus qu’un pas …
Image de synthèse de la Fondation Louis Vuitton conçue sur BIM :  Entre conception et réalité, il n’y a plus qu’un pas …

Face à cette dérive esthétique de l’utilisation du BIM, certains se battent pour défendre l’aspect technique primordial du BIM. C’est le cas de Phil Bernstein, vice-président du logiciel Autodesk : « Le BIM n’est pas simplement une question de géométries visibles depuis l’esthétique du bâtiment; il s’agit également de tous les aspects de la structure du bâtiment allant des plafonds, de la ventilation et des fenêtres à la structure, aux proportions et à la performance (énergétique par exemple) ». Russel Curtis tient également à rappeler que : « Il est très important de dire que la vision de la conception est ce qui est dans l’esprit de l’architecte et non dans l’ordinateur. »

Cependant, il y a un aspect sur lequel les trois commentateurs ont convenu : le produit n’est jamais aussi bon que le concepteur qui se trouve derrière, indépendamment du fait que l’outil déployé soit un crayon ou un clavier.

Share Button