Archives du mot-clé bimb3-14

Un état des lieux des usages des logiciels et Outils BIM en France

Introduction

A la lumière de tout ce qui s’échange sur les différents moyens de communications, un nouvel acronyme appelé «BIM» prend une place importante dans toute l’actualité relative au monde de la construction.

Tout cet engouement au BIM, qui profite des dernières avancées informatiques, introduit de nouvelles méthodes de travail et induit l’émergence de nouveaux et de nombreux outils et logiciels dédiés au BIM que les professionnels utilisent.

En France, le BIM et son usage font leur petit bonhomme de chemin, mais quels sont les outils et logiciels BIM les plus utilisés?

Mais c’est quoi le BIM en deux mots?

bim-image-questLe BIM, acronyme de Building Information Modeling, se dit de ce nouveau mode travail collaboratif, de construire avant de construire  qui nous renvoie vers la modélisation d’une maquette numérique ou l’avatar virtuel , de la construction réelle à réaliser, contenant une somme importante d’informations intégrant les données relatives à son cycle de vie.

image303
Modèles numériques

Le BIM est à considérer comme un processus de travail, organisé autour d’un ensemble cohérent de méthodes et de techniques faisant appel aux différentes technologies informatiques et solutions logicielles, dont la finalité est de créer une base de données relative à l’ouvrage projeté sous forme d’un modèle numérique en 3 dimensions, en intégrant tous les corps d’états dans la démarche, dès les phases amont des projets.

 

Quels sont les différents logiciels et outils utilisés dans le BIM?

Dans le milieu professionnel, toute une panoplie d’outils et logiciels BIM sont utilisés. Mais pour des objectifs différents. On retrouve ceux utilisés dans la conception (permettant d’encoder des entités ou des données BIM) et ceux destinés à l’exploitation des données BIM déjà encodées.

image3301
Divers métiers impactés par l’usage du BIM

Pour éclairer un peu mes propos, il existe sur le marché des logiciels et outils servant à créer les modèles 3D et encoder les informations nécessaires et les échanger sous un format neutre et interopérable qui est le format IFC, tel que Revit d’Autodesk, Allplan de Nemetschek , Archicad d’Abvent, Tekla de Trimble et AECOsim Building Designer de Bentley.

Comme il existe un nombre important d’outils et logiciels, pouvant exploiter les données des modèle numériques BIM, pour des fins de visualisations, de simulation, de détection d’interférences, comme Navisworks d’Autodesk , Teklabimsight de Trimble DDS-CAD viewer de Nemetschek.

On trouve aussi, sur le marché d’autres outils et logiciels, utilisant les données BIM à des fins de gestion de patrimoine tel ACTIV3D d’économie de la construction comme WinQUANT IFC d’ATTIC et Devisoc de SOC Informatique.

Quels sont les logiciels et outils BIM les plus utilisés en France?

image301
Outils et logiciels BIM

Dans tout cet amas d’outils gravitant autour du BIM, quels sont ceux les plus utilisés en France (1)?

Tenter de répondre à cette question avec précision n’est, à mon avis point simple, en raison de l’hétérogénéité des pratiques professionnelles, des métiers et en raison de la sensibilité économique de ce type de données.

Néanmoins, de nombreux indicateurs, permettant d’avoir un aperçu global, sans grande précision, sur la pratique et les usages des logiciels et outils BIM en France sont disponibles sur Internet.

Comment sera menée notre quête d’informations?

Un petit tour sur la toile, nous permet, en effet, de remarquer qu’il existe un nombre important de ressources relatives aux BIM, via des Blogs, des forums de discussions, pages WEB personnelles et des tutoriels. Pour démêler ce tas d’information et en faire un ensemble cohérent de données, un travail de veille technologique, doit être mené. De ce coté, un large éventail d’outils et méthodes sont disponible, voici un lien pour en savoir plus .

Mais pour notre petite quête d’informations, l’utilisation du service  «tendances de recherches», proposé par Google est choisi comme moyen. Il permet de restituer les tendances des requêtes de recherches des utilisateurs sur le moteur de recherche de Google et sur YouTube en fonction du temps et du lieu.

Résultats et commentaires

En focalisant notre recherche sur les outils et logiciels encodant les entités BIM, cités précédemment (REVIT, Allplan, TEKLA et AECOsim Building Designer ) sur une période allant de janvier 2012 à mars 2015, sur le territoire français, on aboutit à ces résultats (Web et YouTube).

image310
Résultats des requêtes sur Google.
image308
Résultats de la requêtes sur YouTube.

 A partir de ces deux figures, il ressort bien que les mots clés utilisés pour notre enquête sont bien recherchés, ce qui nous renseigne un peu, sur l’intérêt qu’il suscitent.

De plus près, il apparaît que les termes «Revit» et «Archicad» sont les plus recherchés sur le web et sur YouTube, avec un des pics plus significatifs pour «Revit». De ce constat, Revit est-il l’outil le plus utilisé en France? Probablement oui.

A mon avis, seule une étude bien structurée et mieux ciblée, pourra aboutir à des résultats plus précis et plus fiables.

Webographie:

(1): http://www.batiportail.com/bim/metiers.asp

(2):http://objectif-bim.com/index.php/bim-maquette-numerique/le-bim-en-bref/la-definition-du-bim

(3):https://patrimonialisation.files.wordpress.com/2014/03/rapport-pbd-bim-et-gestion-du-patrimoine-tome-1-mars-2014-vf.pdf

(4):http://communautes.idealconnaissances.com/3dbt/public

(5):http://www.lemoniteur.fr/article/le-plan-pour-faire-basculer-le-batiment-dans-le-bim-23974640

Share Button

BIM, un pari sur l’avenir?

 Quel est   ce nouveau concept qui se diffuse chez  les  acteurs du bâtiment et des travaux publics?

Le BIM (Building Information Modeling)  est une stigmergie créée afin d’améliorer les échanges entre les professionnels  du BTP.

Ce nouveau processus d’échange représenterait une véritable avancée  dans ces secteurs car il faciliterait la communication entre les acteurs d’un projet par la saisie unique de toutes les informations nécessaires pour qu’elles soient accessibles à tous.

Dans un contexte de mondialisation, cette maquette numérique constituerait également un atout à l’échelle mondiale car le BIM serait plus adapté dans le cadre de collaborations avec des compagnies étrangères qui ne travailleraient  pas sur les mêmes logiciels.

Monsieur Charles Eastman a donc été inspiré en inventant cet innovant outil informatique, mais ce modèle a un coût important qui pose la question du véritable  atout que serait le BIM.

En effet, l’utilisation de cette plateforme implique  de nombreux investissements:

  • des licences de logiciels très couteuses
  • des équipements informatiques très performants

de nombreuses heures de formations pour les futurs utilisateurs.

Pourtant, ces investissements seraient très vite rentables sur l’avenir. L’utilisation de la maquette numérique permettant la visualisation en 3D entraine un gain de temps important par rapport au processus classique. La saisie unique des informations ainsi que la visualisation en trois dimensions sont bénéfique pour le maitre d’oeuvre qui peut mieux conceptualiser le projetet pour le maitre d’œuvre qui peut facilement vérifier la conformité entre contraintes et conception. Cela profite aussi aux économistes et aux bureaux d’étude qui peuvent utiliser directement la maquette des architectes sans avoir à ressaisir les informations. Dans des secteurs où les délais sont tellement important, un tel gain de temps entrainerait une forte réduction des coûts.

Les grandes entreprises se convertissent petit à petit au BIM dans le but de décloisonner les multiples tâches des différents métiers intervenant sur un projet. L’investissement ainsi réalisé sera récompensé comme il se doit dans les années futures et devient même indispensable dans le but d’être toujours plus présent et compétitif sur le marché du BTP.

Cette phase de transition peut prendre encore du temps, notamment au niveau de la formation, mais il est certain que l’utilisation du BIM représente une chance et un avantage à tous les niveaux.

Share Button

Projet Cantareira Norte Shopping

Plan Projet

Le projet d’un nouveau centre commercial appelé Cantareira Norte Shopping utilisera la technologie BIM dans tous les systèmes constructifs, inclus le projet structurel et le suivi journalier du chantier.

Selon le directeur de l’entreprise responsable pour effectuer ce projet, Fernando Corrêa da Silva, la décision d’utiliser le BIM dans la planification de tous les aspects du chantier a été pris parce que cette technologie garantie des méthodes intelligents de management et entretien de l’opération. Il insiste encore que pour profiter les avantages du BIM il est nécessaire que tous les parties impliquées du processus adopte la technologie.

Comme le BIM  est très récent au Brésil et il n’est pas bien disséminé dans le marché, l’un de plus grand défis a été de rencontrer des fournisseurs qui travaillent déjà avec le BIM ou qui veuillent l’adopter. Un autre problème est que quelques fournisseurs ne travaillent qu’avec le BIM 2D, pas le BIM 3D. Par exemple, les projets de structure métallique et du système de climatisation ont été modifiés par la propre entreprise de 2D par 3D.

La directrice de projets de l’entreprise affirme que l’équilibre entre les parties impliquées dépend du respect absolu du projet, sans improviser ou le modifier dans le dernier délai.

Il est sûr qu’entre tous les secteurs, la pré-ingénierie est celle qui obtient plus d’avantages avec cette intégration. La centralisation et la spécification de toutes les données dans une seule base contribuent pour les prévisions et pour le suivi du chantier. Le niveau de précision incorporé aux budgets et quantifications a réduit les gaspillages et les technologies de suivi, qui incluent le filmage du chantier et sa projection visuel journalière, garantissent le bon contrôle des processus.

Share Button

Le BIM, outil de relance numérique dans le bâtiment ?

Le BIM (Building Information Modeling), ou maquette numérique est un fichier numérique qui contient toutes les informations relatives à un ouvrage durant tout son cycle de vie, depuis sa conception jusqu’à la fin de sa vie, en passant par la construction. C’est une plateforme collaborative qui permet à tous les acteurs de mettre leur savoir-faire en commun pour simplifier la gestion d’un ouvrage, à n’importe quel moment de sa vie. Le rapport remis par l’ambassadeur du numérique dans le bâtiment au ministre du logement le 2 décembre dernier semble indiquer qu’il pourrait constituer un second souffle dans le secteur de la construction en France.

C’est le caractère universel du BIM qui révolutionne les processus de construction partout dans le monde, car il renforce la coopération interdisciplinaire. De plus, la maquette numérique s’embellit au fil du temps, plus les acteurs la complètent pour arriver à un modèle complet permettant de gérer aussi bien la construction que l’entretien et la fin de vie d’un ouvrage.

En Europe, certains pays comme la Grande-Bretagne font la promotion du BIM au niveau politique, en encourageant notamment un usage systématique du BIM, qui reste encore réservé aux projets de très grande ampleur ; le BIM reste en effet un produit coûteux, bien qu’il s’amortisse au fil des années. Les pays nordiques comme la Finlande et la Norvège montrent également des politiques en ce sens.

En France, les grands groupes de BTP commencent à adopter les BIM, cependant, les PME et TPE peinent à mettre en place l’outil, l’investissement initial étant élevé, bien que les économies relatives à l’utilisation d’une maquette numérique soient avérées.

Le BIM est certainement le futur outil incontournable de la construction dans le monde, cependant, pour se développer, il nécessite un effort de la part des politiques, notamment au niveau de la maîtrise d’ouvrage publique et ce pour faciliter son accès aux plus petites entreprises.

Share Button

Projets BIM : Bataille entre esthétique et technique

Le BIM est habituellement associé à une technologie permettant de répondre à des questions purement techniques : processus de gestion, production de données, capitalisation des informations, répertorisation des quantités et des éléments de construction, … Cependant, le BIM intègre de plus en plus la notion de « géométrie de la construction », une notion purement architecturale et esthétique qui ne correspond pas au but premier de cette nouvelle technologie. Le BIM ne risque-t-il pas d’être plus apprécié pour l’aspect esthétique final qu’il propose que pour son aspect technique ?
Cette problématique n’est pas nouvelle, elle est déjà apparue dans les années 80 avec la création du logiciel Autocad. En effet, les plans conçus sur Autocad apparaissaient plus précis et plus novateurs que leurs ancêtres. Le rendu final était alors plus apprécié que les connaissances techniques qui avaient permis d’y aboutir.

Certains architectes pensent que cela pourrait être également le cas pour le BIM, comme Russell Curtis : « Le BIM n’est pas un outil de conception mais, de plus en plus, un outil qui contribue à donner une vision concrète du bâtiment. […] Le danger avec le BIM est que les clients pourraient être tellement impressionnés par ce qu’ils pensent que nous pouvons faire technologiquement en tant qu’architectes qu’ils oublient ce qui est vraiment important: la conception.». Rob Charlton, chef de la direction d’un cabinet d’architecture installé à Oslo en Norvège, concède : « Si vous voyez un bâtiment dont sa conception est grossièrement détaillée ou montre des conduits maladroitement assemblés, alors on vous reprochera de ne pas avoir utilisé le BIM pour la partie conception ».

Image de synthèse de la Fondation Louis Vuitton conçue sur BIM : Entre conception et réalité, il n’y a plus qu’un pas …
Image de synthèse de la Fondation Louis Vuitton conçue sur BIM :  Entre conception et réalité, il n’y a plus qu’un pas …

Face à cette dérive esthétique de l’utilisation du BIM, certains se battent pour défendre l’aspect technique primordial du BIM. C’est le cas de Phil Bernstein, vice-président du logiciel Autodesk : « Le BIM n’est pas simplement une question de géométries visibles depuis l’esthétique du bâtiment; il s’agit également de tous les aspects de la structure du bâtiment allant des plafonds, de la ventilation et des fenêtres à la structure, aux proportions et à la performance (énergétique par exemple) ». Russel Curtis tient également à rappeler que : « Il est très important de dire que la vision de la conception est ce qui est dans l’esprit de l’architecte et non dans l’ordinateur. »

Cependant, il y a un aspect sur lequel les trois commentateurs ont convenu : le produit n’est jamais aussi bon que le concepteur qui se trouve derrière, indépendamment du fait que l’outil déployé soit un crayon ou un clavier.

Share Button

Facilitation de la conception intérieure grâce au BIM.

Le BIM étant généralement axé sur l’amélioration de la conception extérieure, je vais m’intéresser aux avantages qu’il peut apporter en intérieur.

Le BIM permet de faciliter la conception intérieure en terme de design et permet une image concrète de la conception. Il permet de pouvoir gérer la conception composée de multiples options en une seule. Concrètement, il apporte une simplification et une facilité de la conception, notamment en terme de documentation, puisque qu’il rend la documentation coordonnée.

Un logiciel démontrant cet atout est Revit Architecture, qui permet de préserver l’idée de conception. Cette idée de préservation de la conception, étant aujourd’hui très importante avec le développement de la conception intérieure, l’était moins par le passé. En raison de cette évolution de conception, Revit Architecture permet aux concepteurs et aux clients de visualiser facilement leur conception sous la forme qui convient à leurs besoins. Cette capacité à visualiser simplement leur conception en 3D grâce à Revit Architecture sans avoir à utiliser d’outils spécialisés, et la bonne coordination du modèle avec l’image sont des atouts qui permettent aux décorateurs de s’intéresser au BIM. La création d’image pour la décoration intérieure doit être rapide, précise et facile. BIM permet ce niveau de détail même dans les premiers stades de la modélisation conceptuelle. Il fournit au concepteur la possibilité de développer et d’étudier plusieurs alternatives de conception simultanément dans un modèle unique.

Les informations que peut fournir le BIM sont essentielles pour le design intérieur. Les données basées sur le modèle de données du bâtiment sont fondamentales pour les tâches tout au long du processus de design intérieur. Un processus qui comprend notamment le début des activités de conception telles que la planification de l’espace, ainsi que l’exactitude des activités de conception telles que la quantification des coûts et la production de la documentation coordonnée.

Ce logiciel Revit Architecture fournit des designs d’intérieurs avec un environnement adéquat à la conception, à la visualisation, au rendu et à la documentation sans nécessiter trop d’efforts. Cela offre aux concepteurs et à leurs clients la confiance qu’ils recherchent, de par son exactitude et sa fiabilité vis à vis de la documentation que le BIM permet. Le BIM développe l’échange d’information dans le domaine du bâtiment et de la construction. Cette modélisation de l’information est un outil puissant qui permet de penser et communiquer sur la conception. Le BIM est pour les designers d’intérieurs, les architectes et autres professionnels un avantage conséquent dans le domaine du design intérieur. Les raisons évoquées au cours de mon article, ainsi que le logiciel Revit Architecte, sont des exemples parfaits de cette nouvelle utilité du BIM. Dorénavant, il n’est plus utilisé que pour le design extérieur, mais également dans le design intérieur, ce qui prédit pour l’avenir un développement encore plus conséquent du BIM.

Source : http://www.autodesk.ca/fr

Share Button

BIM: une réalité future au Brésil

Le BIM (Building Information Modeling) est déjà une réalité dans plusieurs entreprises de différents pays. Le système dispose d’un certain nombre d’avantages pour les grands projets, tels que les prévisions des matériaux, du temps et des problèmes qui seraient perçus seulement dans le projet exécutif. Cependant, le besoin de professionnels qualifiés, de une bibliothèque de composants et de l’interaction entre les logiciels sont quelques exemples des difficultés constatées. Et comment est le Brésil par rapport au BIM?

Ce pays, considéré une future puissance mondiale, offre obstacles plus grands au BIM. Les problèmes commencent dans la recherche de professionnels qualifiés. Les universités sont retardées en relation à l’enseignement de cette méthode et qui est intéressé doit, normalement, rechercher l’information lui même. Pour résoudre ce problème est essentiel une rénovation dans l’éducation pour préparer les professionnels pour le BIM.

Le deuxième inconvénient est dans l’application du BIM. Il y a un gros problème dans l’interaction entre les logiciels étant donné que, au moment d’importation et d’exportation des fichiers il y a encore des pertes de données (problème qui n’est pas seulement limité au Brésil). Le mieux serait un langage capable de communiquer avec tous les logiciels ou, au moins, avec les logiciels le plus utilisés, pour finir les pertes. Ce langage serait un grand progrès dans les sociétés de projet.

Encore en relation à l’application, il existe une troisième barrière au Brésil: l’absence d’une bibliothèque solide de composants. La plupart des fournisseurs n’ont pas les informations et les caractéristiques de leurs produits et matériaux disponibles pour le BIM, et plusieurs ne voient pas ce besoin. À cause de cela, les concepteurs ont besoin de le faire. La conséquence est une perte de temps de travail des concepteurs. Un facteur aggravant est le manque de coopération entre les entreprises. Même si elles sont concurrentes, le mieux serait que celles-ci étaient ensemble et partagent des expériences et des matériaux, pour réduire du travail entre eux et augmenter la productivité et la capacité de résolution de problèmes. Toutefois, cela ne passe pas encore au Brésil.

On remarque qu’il y a encore plusieurs problèmes liés à la mise en œuvre du BIM, en particulier au Brésil, mais pas seulement là bas. Ce système est avantageux pour les projets et leur exécution, par contre une meilleure relation entre les entreprises impliquées dans ce domaine est essentielle, ainsi que entre ces entreprises et les universités, pour une coopération et pour la préparation de meilleurs professionnels.

Share Button

Quand les entrepreneurs se mettront-ils au BIM ?

HUGON_Jean-Marc_B3

Share Button