Le BIM: le bouleversement des métiers de la construction

Comparé au secteur de l’industrie, le monde du BTP s’appuyait sur des règles empiriques et n’avait pas subi de véritable numérisation de son domaine.

« Building Information Modeling » est un terme de plus en plus récurent de nos jours. Le BIM consiste en une représentation numérique « ultra-réaliste » d’un projet de construction.

Mais en quoi cette notion est en passe de révolutionner le monde du BTP ?

 

Le BIM assurera un rôle fondamental pour les différents intervenants d’un projet de construction.

Grace au BIM et à la fidélité qu’aura le prototype numérique, un entrepreneur pourra plus facilement répondre à un appel d’offre et tout au long du chantier il assurera un dialogue constructif avec son client. De plus, si la maitrise d’ouvrage demande une quelconque modification de son projet elle pourra voir instantanément les changements que cela apportera sur son bâtiment final (aussi bien esthétique que structurel ou technique..). Le BIM sera le moyen de communication essentiel de tous projets de BTP.

De plus le BIM assure une interconnexion des différents bureaux d’études. Il est en quelque sorte le regroupement des différents calculs de structures, d’échanges thermiques…faits par les bureaux d’études. Il permet donc de relier sur une même plateforme toutes les interfaces de tous les bureaux d’études d’un projet de construction.

A l’inverse de l’industrie, chaque construction est unique il n’y a pas de prototype. Grace au BIM la maquette numérique est tellement réaliste qu’elle devient le prototype même d’une future construction.

 

Au-delà de la représentation graphique et structurelle d’un bâtiment, le BIM deviendra une maquette non pas en 3D mais une maquette en 5D. En effet, le BIM prend en compte la dimension des coûts globaux mais aussi du temps dans un projet de construction. Ce facteur essentiel permettra aux entreprises mandataires d’un chantier de réaliser un phasage des travaux plus précis, une division de leur prototype en fonction de chaque sous-traitants et d’éviter toutes interactions imprévisibles entre les différents corps d’états (ex : réseau de plomberie avec réseau d’électricité). Le BIM permet en outre de voir plus loin que la construction d’aujourd’hui tout en gérant les imprévus.

Cependant le BIM risque de changer considérablement les mentalités des différents intervenants puisqu’il nécessite : une nouvelle vision de la construction, un travail collaboratif de tous les corps de métiers sur un même projet et une approche systémique du métier de la construction.

Le BIM s’avère donc être la révolution du bâtiment. L’Angleterre compte déjà rendre le BIM obligatoire à partir 2016. Grace au BIM, les imprimantes 3D seraient en passe de devenir le nouveau moyen de construction de ses prochaines années.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*