Comment effectuer la transition vers le BIM

1 Le BIM qu’est ce que c’est ?

Le BIM : Building Information Modeling, est un processus collaboratif comprenant une maquette numérique et une base de données regroupant toutes les informations concernant le bâtiment permettant à tous les acteurs du projet de partager et d’avoir accès à ces informations. C’est un outil informatique (regroupement de logiciels) utilisable de la conception à l’exploitation du bâtiment.

2 Une transition nécessaire 

Tout d’abord, depuis l’annonce par Cécile Duflot de la présence obligatoire de la maquette numérique dans les marchés publics d’ici 2017, les entreprises souhaitant décrocher ces marchés devront utiliser le BIM. De plus, les nombreuses qualités de cet outil (optimisation des performances du bâtiment, amélioration de la communication grâce à un échange d’informations facilité et donc aussi des processus de synthèse et d’interface qui sont les points difficiles à gérer d’un chantier) le rendra indispensable pour toute entreprise souhaitant être concurrentielle ; d’autant plus si on prend en compte le développement international du BIM.

            3 Les investissements directs

Pour effectuer cette transition, il faut, en premier lieu, investir dans des logiciels choisis avec soin : les principaux critères sont l’interface et la complexité d’utilisation. Les licences coûtent entre 5000 et 6000 euros, auxquelles il faut ajouter 20% du prix par an pour les mises à jour et la maintenance. Pour pouvoir utiliser ces logiciels il faut avoir le matériel adéquat (compter 2000 à 3000 euros par poste) et former son personnel. Les formations d’initiation durent 5 jours pour 300 euros environ par jour; ces formations peuvent être complétées par de l’auto-perfectionnement ou des formations de perfectionnement entrainant des coûts supplémentaires.

            4 Les coûts induits par cette transition

Utiliser le BIM requiert un changement radical dans la façon de traiter les projets, ainsi que la mise en place d’au moins un projet pilote pour se familiariser avec les nouveaux outils. Ce qui entraîne une baisse de productivité estimée de 20 à 30% pendant environ six mois. Cette transition peut donc être coordonnée par un BIM manager afin de minimiser cette baisse de productivité, son expérience et ses compétences de management seront essentielles car une l’implantation d’une nouvelle méthode de travail est toujours une phase critique du développement d’une entreprise.

5 les principaux risques

- mauvaise planification (temps de modélisation sous estimé, déploiement trop rapide,…)
– problème d’interopérabilité entre les logiciels
– échec de la gestion du changement ou résistance au changement des employés.
Afin de limiter ses risques l’adoption du BIM doit être bien préparée : stratégie claire, choix réfléchis, formations adaptées. Mais surtout une bonne gestion durant la transition : importance du BIM manager et de la communication avec les équipes et la direction.

Share Button

4 réflexions sur “ Comment effectuer la transition vers le BIM ”

  1. Article intéressant et approfondi mais néanmoins qui laisse de côté les avantages financiers rendus possibles par cette transition. Pour juger de la rentabilité d’un investissement, il n’est pas suffisant de chiffrer les coûts, il faut également estimer le retour sur investissement attendu.
    Dans notre cas, celui-ci peut être déterminant pour motiver les différents acteurs à « réaliser le pas » du BIM en France.

  2. Article pertinent en particulier sur les principaux risques mais l’interopérabilité peut être surmonté, la fondation Louis Vuitton en est un bel exemple.

  3. Article intéressant.
    En effet, la rentabilité de l’investissement dans le BIM est critique, notamment dès sa mise en place dans l’entreprise, et doit être gérer minutieusement à ses débuts.
    J’ajouterai que la vision BIM doit être acceptée dans l’entreprise pour éviter le risque de « résistance au changement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*