Le BIM, touché-coulé pour nos PME françaises ?

Le BIM – Building Information Modeling – débarquera définitivement en 2015 en France et sera à l’origine d’une grande révolution en terme de conception et simulation de projet dans nos entreprises. C’est un processus permettant la création et l’utilisation d’une maquette unique en 3D : chaque intervenant peut accéder à toutes les informations pendant chaque phase du projet.

A première vue, le BIM semble être plus adapté aux projets d’envergure dirigés par de grandes entreprises, pourtant ses avantages ne se limitent pas à une maquette unique : en effet, les données sont analysées directement par les logiciels et ainsi permettent de créer des bâtiments nettement plus performants énergétiquement – sujet phare de notre siècle – tout en réalisant des économies !

Mais quelles seront les conséquences pour nos entreprises PME françaises ?

Ce changement demandera un investissement financier conséquent pour se mettre a jour en technique et en maîtrise, coût insupportable pour certaines PME. D’une part, il leur faudra assumer le coût de formation des employés ainsi que la mise à jour de tous les logiciels nécessaires. D’autre part, ce travail en équipe phase à phase aura forcément un impact temporel car il faudra rester concentré sur le projet non seulement en phase de chantier mais aussi en phase de conception. Ainsi, les PME se concentreront forcément sur certains marchés plus que d’autres ou devront faire appel à du personnel supplémentaire. Les pertes financières liées à la mise en place du BIM seront soit un investissement fatal soit une manière de se démarquer de la concurrence pour celles qui arrivent à s’en servir.

En revanche, à leur échelle, l’adoption du BIM sera plus simple que dans une grosse structure, le personnel à former étant moindre. De plus, les grandes entreprises en manque de personnel qualifié en BIM feront appel inévitablement à des sous-traitants pour réaliser leurs projets. Cette proximité permettra aux PME de rivaliser avec les grandes entreprises. Pour finir, même si les logiciels évoluent, la mise en place du BIM correspond à la finalité d’un mode de travail déjà existant. Il est assez courant que certains entrepreneurs construisent un modèle 3D basé sur les plans d’architecte pour vérifier la constructibilité d’un bâtiment. Cela permet aussi aux clients de mieux appréhender leur projet.

Cependant, nous devons considérer ce mouvement à une échelle mondiale. Dans de nombreux pays comme les Etats Unis ou les pays Scandinaves, le BIM est déjà utilisé depuis 2009 et a fait ses preuves sur le plan environnemental et économique. Sa mise en place en France est inévitable afin que nos PME puissent continuer d’exister. Mais rassurons nous : la mise en application du BIM sera progressive pour être effective seulement dans deux ans.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*