Le BIM comme outil du projet – La Fondation Louis Vuitton par Frank Gehry

A la base du projet  dans le travail de l’agence d’architecture Frank O. Gehry & Associates: le croquis au crayon du « maître ».

Croquis d'intention pour la Fondation Louis Vuitton - Source Le Monde
Croquis d’intention pour la Fondation Louis Vuitton – Source Le Monde

Un concept, souvent abstrait, visuel, en accord avec son site, que les membres de l’équipe de projet ont ensuite pour mission de concrétiser en un objet constructible. Pour la Fondation Louis Vuitton, Frank Gehry imagine un « vaisseau » de verre.

Le logiciel CATIA développé par Dassault Systems puis adapté par Gehry Technologies sous le nom Digital Project, permet de concrétiser les croquis d’intention de l’architecte. La méthode est simple : les premières maquettes sont réalisées à la main, à partir du croquis initial. De papier, de carton, de plastique, elles permettent de représenter le volume désiré par l’architecte, l’aspect extérieur du projet. Un scan en trois dimensions de ces maquettes permet de les retravailler sous forme de volume 3D puis de générer des plans et coupes. A partir de cette étape, le travail d’architecture peut commencer avec l’intégration du programme dans l’espace créé. Les équipes de l’architecte, puis les bureaux d’études et les entreprises travailleront ensuite ensemble sur cette maquette virtuelle à l’élaboration du projet jusqu’à sa phase finale.

Modèle 3D de la Fondation Louis Vuitton
Modèle 3D de la Fondation Louis Vuitton

Bien que la technologie du BIM soit profitable à des architectes comme Frank Gehry, nous pouvons tout de même critiquer une certaine vision de l’architecture. Travaillés comme des « gestes architecturaux » plus que comme la réponse à des besoins spécifiques, les bâtiments conçus par Frank Gehry, et particulièrement la Fondation Louis Vuitton, s’apparentent plutôt à l’art de la sculpture qu’à celui de l’architecture. Gehry semble avoir favorisé l’œuvre architecturale face aux exigences muséales. Ainsi, le bâtiment, rendu possible par la technologie du BIM, ne rend pas service aux œuvres présentées mais les concurrence.

D’un autre côté, selon les propos de Frank Gehry lui même [1], le BIM est une des seules manières d’appréhender toutes les problématiques du projet dès sa conception et de controler le cout de construction. Le BIM permet un gain de temps dans la transmission des informations entre les différents acteurs. De plus, le travail sur la même maquette virtuelle, utilisé pour la Fondation Louis Vuitton, permet d’éviter les interactions malheureuses entre les différents corps d’état. Enfin, pour un projet d’une tel complexité, la modélisation par le logiciel BIM facilite le calcul de structure, la rationalisation des éléments, et leur dénombrement (par exemple pour les panneaux de verre).

Pour conclure, il faut voir dans le BIM un formidable outil d’assistance à la conception et à la construction mais la généralisation de ce système qui interviendra bientôt sur les grands projets en France ne doit pas effacer le rôle de l’architecte en tant que concepteur d’espaces viables.

[1] Interview de Frank Gehry, publié le 6 septembre 2010, URL: http://perspectives.3ds.com/design/frank-gehry-shares-catia-secret/

Sources :

http://www.lemauvaiscoton.fr/art/la-fondation-louis-vuitton-ecrin-de-rarete-ou-ecran-de-fumee/

http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2014/09/12/

http://www.archdaily.com/555694/fondation-louis-vuitton-gehry-partners/

Share Button

2 réflexions sur “ Le BIM comme outil du projet – La Fondation Louis Vuitton par Frank Gehry ”

  1. L’article apporte une réflexion à laquelle je n’avais pas pensée, intéressant.
    Je suis d’accord avec la conclusion, le BIM doit être considéré comme une aide, ainsi il ne remplace en rien le rôle de l’architecte.
    De plus, le BIM n’est aujourd’hui utilisé que pour de grands projets.

  2. Intéressant. Ce qui ne veut pas dire non plus que les architectes ne doivent pas utiliser le BIM, mais l’utiliser pour les bonnes raisons: « construire des espaces viables ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*