BIM, un pari sur l’avenir?

 Quel est   ce nouveau concept qui se diffuse chez  les  acteurs du bâtiment et des travaux publics?

Le BIM (Building Information Modeling)  est une stigmergie créée afin d’améliorer les échanges entre les professionnels  du BTP.

Ce nouveau processus d’échange représenterait une véritable avancée  dans ces secteurs car il faciliterait la communication entre les acteurs d’un projet par la saisie unique de toutes les informations nécessaires pour qu’elles soient accessibles à tous.

Dans un contexte de mondialisation, cette maquette numérique constituerait également un atout à l’échelle mondiale car le BIM serait plus adapté dans le cadre de collaborations avec des compagnies étrangères qui ne travailleraient  pas sur les mêmes logiciels.

Monsieur Charles Eastman a donc été inspiré en inventant cet innovant outil informatique, mais ce modèle a un coût important qui pose la question du véritable  atout que serait le BIM.

En effet, l’utilisation de cette plateforme implique  de nombreux investissements:

  • des licences de logiciels très couteuses
  • des équipements informatiques très performants

de nombreuses heures de formations pour les futurs utilisateurs.

Pourtant, ces investissements seraient très vite rentables sur l’avenir. L’utilisation de la maquette numérique permettant la visualisation en 3D entraine un gain de temps important par rapport au processus classique. La saisie unique des informations ainsi que la visualisation en trois dimensions sont bénéfique pour le maitre d’oeuvre qui peut mieux conceptualiser le projetet pour le maitre d’œuvre qui peut facilement vérifier la conformité entre contraintes et conception. Cela profite aussi aux économistes et aux bureaux d’étude qui peuvent utiliser directement la maquette des architectes sans avoir à ressaisir les informations. Dans des secteurs où les délais sont tellement important, un tel gain de temps entrainerait une forte réduction des coûts.

Les grandes entreprises se convertissent petit à petit au BIM dans le but de décloisonner les multiples tâches des différents métiers intervenant sur un projet. L’investissement ainsi réalisé sera récompensé comme il se doit dans les années futures et devient même indispensable dans le but d’être toujours plus présent et compétitif sur le marché du BTP.

Cette phase de transition peut prendre encore du temps, notamment au niveau de la formation, mais il est certain que l’utilisation du BIM représente une chance et un avantage à tous les niveaux.

Share Button

Une réflexion sur “ BIM, un pari sur l’avenir? ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*