Les Limites du BIM

La prolifération du Building Information Modeling, ou « BIM », a permis un développement majeur pour l’industrie de construction durant la dernière décennie. Les défenseurs du BIM déclarent que celui-ci réduit grandement l’incidence d’erreurs de conception en permettant aux professionnels de conception de détecter les problèmes et les résoudre avant de transmettre les plans à l’entrepreneur. En effet, le BIM a vraiment le potentiel pour fournir des avantages considérables à tous les membres impliqués dans un projet de construction. Cependant, le BIM a quelques limites.

Tandis que le BIM peut être très avantageux pour un projet, il peut aussi être cher de le mettre en œuvre. Le pôle conception doit non seulement payer pour le logiciel et le matériel nécessaires pour mettre en œuvre BIM, mais il doit également payer la formation ou l’embauche d’un personnel spécialisé qui a l’expertise en BIM. Pour beaucoup de professionnels de conception, le coût du BIM peut dépasser la rémunération potentielle. De plus, la complexité des modèles de BIM nécessite un investissement de temps conséquent pour chaque modèle. Le coût de conception augmente avec le temps investi dans un modèle. Ceci peut empêcher les architectes d’utiliser le BIM en présentant des alternatives de conception au propriétaire. De plus, il n’est peut pas pratique d’investir du temps et de l’argent dans la création d’un modèle de BIM moins complexe quand un modèle bidimensionnel traditionnel pourrait suffire.

Finalement, tous les calculs informatiques de BIM dans le monde ne peuvent remplacer le bon sens d’un expert en conception. Un procès récent sur un modèle de BIM illustre ce point. Dans ce procès, un ingénieur en plomberie électrique mécanique a utilisé le BIM pour adapter les systèmes MEP du bâtiment à la chambre d’expansion du plafond. Même si l’ajustement était extrêmement serré, le modèle de BIM a montré que techniquement il n’y avait pas de problèmes au niveau de la disposition du MEP. Cependant en pratique, la disposition a été si condensée que sa construction s’est avérée être extrêmement difficile. L’entrepreneur a été à court d’espace lorsqu’il n’avait installé que 70 % du système. En conséquence, l’entrepreneur, le propriétaire, l’architecte, la compagnie d’assurance de l’architecte et l’ingénieur de MEP se sont trouvés impliqués dans un procès coûteux.

Le BIM peut être un outil de valeur pour la conception en construction lorsqu’il est utilisé correctement. Cependant, le BIM est seulement aussi bon que les informations qu’il reçoit. En outre, selon les paramètres de tolérance, la représentation du BIM de l’interaction entre les divers composants d’un projet peut refléter les résultats théoriques qui en pratique ne peuvent pas être réalisés. En bref, le BIM n’est pas un outil magique et est soumis à des limitations réelles et pratiques. Tandis qu’il peut donner l’envie aux participants du projet de compter complètement sur le BIM pour toute la conception, ceci les mènera éventuellement à des problèmes.

Share Button

Une réflexion sur “ Les Limites du BIM ”

  1. Bonjour,

    J’aimerai savoir d’où vous tenez les informations sur le procès avec l’ingénieur MEP et le problèmes avec les réseaux.

    Merci d’avance

Répondre à Bouillon Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*