Les avantages et difficultés d’utilisation du BIM

Vous avez dit BIM ?

Le Building Information Modeling (BIM) désigne l’association et l’utilisation de modèles digitaux durant la planification, la conception et les phases d’exploitation d’un projet. Il suscite aujourd’hui beaucoup d’attention en tant qu’outil de design, d’information, de communication et de gestion des installations qui permet, à partir d’un unique modèle de bâtiment, d’intégrer des informations venant de sources pluridisciplinaires à la disposition de toute l’équipe du projet. Le BIM permet donc, à posteriori, de pleinement intégrer la dimension de prix et propose ainsi un contrôle des coûts plus précis. Ce gain de temps, de prix et de qualité est tel qu’il est essentiel pour les entreprises de maîtriser cet outil afin de ne pas prendre de retard.

De la 2D à la 5D

La principale vertu du BIM est d’être un modèle inter-exploitable fournissant un management stratégique de l’information cohérent. L’intervention des parties prenantes représente un pas en avant par rapport aux modèles 2D en introduisant les dimensions 3 d’espace, 4 de temps, et 5 de coût.
Certains pays, tels que le Royaume-Uni, souhaitent faire un standard de la « modélisation de niveau 2 », c’est-à-dire la modélisation BIM 3D. La modélisation de niveau 3 signifie un BIM exploité au maximum de ses capacités, faisant figurer les 5 dimensions et faisant apparaître la gestion du cycle de vie des biens.

Bim dessin

Le niveau 2 à lui seul fournit une mise à jour automatique lorsqu’une des parties prenantes du projet apporte une modification, étant donné que les données sont interdépendantes. Le passage au niveau 3 affiche une estimation immédiate du prix qui permettrait alors d’éliminer une grande partie des erreurs humaines au niveau de la quantification, qui deviendra ainsi bien plus efficace. Le client reçoit par conséquent plus rapidement ses estimations économiques et les études de prix des éventuelles solutions alternatives.

Maîtrise et compatibilité

La principale difficulté de l’utilisation du BIM est qu’elle demande une maîtrise freinée par la variété de méthodologies parmi ses utilisateurs au sein d’un même projet. Une expérience faible en BIM entraîne des résultats négatifs suite à son implémentation, d’autant plus qu’il est rare que le BIM soit compatible avec la totalité des logiciels utilisés par les nombreuses entreprises qui peuvent intervenir dans un projet de BTP. Il est, par ailleurs, également rare qu’elles utilisent toutes le même logiciel de BIM. S’il est implémenté, le BIM doit donc être l’outil de prédilection et être manipulé par une équipe formée.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*