Le BIM et les petits projets

Pourquoi investir dans le BIM?

Alors que le séminaire sur l’importance d’intégration du BIM au sein des formations de BTP s’est terminé le 5 décembre au lycée Louis Le Grand, il faut se demander pourquoi le BIM n’est il pas plus répandu dans nos entreprises françaises.

Les entreprises de bâtiments sont nombreuses, et 98% d’entre elles sont des PME, parmi elles 86% des TPE. Quand les grands groupes se mettent au numérique, la grande majorité des PME/TPE ne font pas évoluer leur manière de travailler. En effet, le BIM est aujourd’hui un outil de travail pour les grands projets, les projets munis de moyens et de temps qui permettent alors de faire plus de travail en amont. Dans une période de crise comme la notre, les petites structures ne préfèrent investir dans le BIM qui leur demandera formation et temps supplémentaire. Elles préfèrent passer ce temps à trouver leur chantier et utiliser des méthodes connus qui leur assurent un salaire.

Cependant les petites structures ont d’autres craintes, est-ce réellement pertinent pour les petits projets et notamment les maisons individuelles? En effet sur un chantier de grande envergure, beaucoup d’entreprises différentes vont être amenées à travailler ensemble, les interactions seront d’autant plus nombreuses, le prix plus dur à évaluer,… Le BIM a bien sa place et permet de réduire les coûts et de s’assurer du bon fonctionnement de son planning. Mais les entrepreneurs des PME/TPE ne sont pas convaincus par le produit à l’échelle de leur chantier. En effet, 27% des entrepreneurs ne veulent pas l’utiliser et 37% sont ouverts à l’idée mais n’en font rien.

Pourtant 97% des sociétés ayant testé le BIM attestent avoir une retour sur investissement positif (source : McgrawHill Construction). Pourquoi? Tout simplement pour tous les avantages ci-dessous que les entreprises donnent :

Donc, sur un petit comme sur un grand projet, le travail est certes plus long en amont et demande un investissement certain, de formation, de logiciel mais cela permet aux investisseurs de gagner en rentabilité sur le chantier. Il faut d’autant plus en cet période avoir un avantage par rapport aux concurrents : cela passe par le BIM. Une visualisation du projet, une preuve concrète que le chantier n’aura pas d’imprévues : voilà ce que le BIM peut offrir aux petits entrepreneurs. Surtout aujourd’hui, à l’heure où des logiciels permettant le BIM se développent, sont simples d’utilisation, et à la portée de chacun.

Se mettre au BIM, c’est accepter la révolution numérique qui touche le bâtiment, c’est mettre la technologie au service du bâtiment. Beaucoup d’artisans choisissent de rester sur leurs acquis sans vouloir changer leur méthode, mais il faut réaliser que le BIM est un outil développé pour nous, constructeurs et non contre nous.

Share Button

5 réflexions sur “ Le BIM et les petits projets ”

  1. Ton analyse ici est très juste. Je crois que le BIM est pour le monde du BTP ce qu’a été Facebook pour notre génération: un changement radical qui révolutionne notre quotidien. Les PME n’auront pas le choix et devront tôt ou tard s’adapter, mais le plus judicieux serait d’opérer la transition le plus rapidement possible.

  2. Oui tout à fait! D’où l’importance pour notre génération d’ingénieurs de s’y mettre car nous ne feront pas forcément tous partie des 2% que représentent les grandes entreprises…

  3. Je suis d’accord avec vous, moi aussi j’ai réfléchi ces problems. Je pense que le BIM couts cher pour les petits projets. Mais il marches vraiment très bien pour les grands projets. Donc Il faut bien calculer le prix de faire BIM et après on peut décider qu’on choisi le BIM ou non.

  4. A l’heure actuelle, la question de la pertinence de l’utilisation du BIM pour des petits projets se pose car effectivement pour certains artisans/entrepreneurs, le cout d’investissement et de formation dans le BIM est supérieur au retour à prévoir. Cependant, la question ne devrait pas se poser pour tous les jeunes en formation dans le secteur du BTP si l’on veut que le BIM serve tous les projets.

  5. Je suis d’accord avec vous, le cout d’investissement n’est pas négligeable dans un petit projet, L’entrepreneurs doivent le réfléchir. Mais je crois qu’il aura un changement dans notre génération d’ingénieurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*