Tous les articles par beryme

Etude prospective du BIM : la formation généralisée des logiciels pour l’ensemble des acteurs du BTP

L’utilité des maquettes numériques dans le domaine de la Construction est progressivement reconnue et avérée. En effet, les conjonctures actuelles de contraintes économiques et temporelles obligent à repenser la gestion du projet de la conception à la réalisation, pour gagner en performance et en efficacité. Le processus du BIM semble être une réponse intéressante pour permettre cette globalisation de toutes les étapes du projet.
De nombreux logiciels de maquette numérique existent déjà sur le marché. Pour généraliser l’utilisation de ces outils, il faut résoudre, rapidement, deux aspects, la formation de ces logiciels auprès de l’ensemble des acteurs, et l’accessibilité de ces logiciels, permettant ainsi de descendre de son piédestal la technique du BIM, encore trop perçue comme un « mythe » ou une technologie réservée à quelques initiés.
Pour que tous les acteurs d’un projet de bâtiment se sentent prêts à utiliser les logiciels de maquettes numériques, il faut fournir des formations. D’après quelques articles récents de décembre 2014, publiés sur moniteur.fr, des formations de Master spécialisé BIM voient le jour, et permettent à des professionnels de maitriser ces nouveaux logiciels. Les méthodes d’enseignements se veulent didactiques et originales, en combinant à la fois des cours théoriques, et des plateformes d’échanges pour les travaux en groupe, permettant de travailler à distance.
En généralisant ce réapprentissage du travail en groupe, de l’ensemble des acteurs, aux différentes phases du projet, va pouvoir être plus efficace, en partageant les informations via les mêmes types de logiciels, et en travaillant avec des méthodes similaires pour gérer le processus de construction.
L’autre perspective, est l’accessibilité de ces logiciels de traitement de maquettes numériques, à tous types d’infrastructures, de la TPE ou PME aux grands groupes en France. Le gouvernement lance pour 2015, plusieurs objectifs avec un budget de 20 millions d’euros pour le plan de la maquette numérique. Un portail national du numérique va s’ouvrir pour mettre en avant les initiatives, et pour convaincre, les professionnels, depuis la maitrise d’ouvrage jusqu’aux entrepreneurs. Le deuxième objectif du gouvernement est l’accroissement des formations et le développement des connaissances numériques par ces mêmes professionnels, en proposant des outils cohérents à la dimension et l’envergure des projets traités. De plus, une troisième thématique prévue est « l’écosystème numérique », pour promouvoir l’harmonisation entre entreprises et unifier le travail dans des perspectives de rentabilité et d’efficacité.
Les volontés d’amélioration des processus de gestion numérique des projets sont acquises et voulues par l’ensemble de la profession. L’aide et la promesse budgétaire de l’Etat sont des arguments en faveur du BIM. Le facteur temporel et les incertitudes économiques ralentissent le développement de ce processus, qui pourrait pourtant aider à relancer efficacement les projets dans le domaine de la construction.
Sources :

http://www.lemoniteur.fr/187-informatique-construction/article/actualite/26646541-formation-vers-une-mobilisation-generale-en-faveur-du-bim

http://www.lemoniteur.fr/145-logement/article/actualite/26631913-70-millions-supplementaires-pour-relancer-la-construction

Share Button