Tous les articles par vertueuxae

Le BIM au coeur du Centre Aquatique de Saint-Nazaire

Qu’est-ce que le BIM ?

« Une fédération de tous les acteurs autour d’une même maquette numérique »

C’est ainsi que Emmanuel Coste, Patron de l’Agence Coste Architecture, concepteur du Centre aquatique de Saint Nazaire et Lauréat du BIM d’Or, définit le BIM. Loin d’être une simple base de données, le Building Information Model est en réalité une base d’informations enrichie, utilisée par chacun des acteurs d’un projet, de la phase de conception à la phase de réalisation. Derrière cette maquette numérique améliorée se cache un véritable processus de réalisation en temps réel, permettant des représentations en 3D, 4D ou 5D si l’on tient compte du temps et des coûts.

Comment le BIM a t’il révolutionné l’organisation de la construction du Centre Aquatique ?

Si le BIM a apporté une nouvelle dimension à la réalisation du Centre Aquatique, c’est avant tout parce qu’il a permis des échanges interactifs des différents acteurs, de manière virtuelle et donc plus aisée.

« En avant-projet, tout y a été conçu et construit comme sur un chantier »

témoigne les architectes de Coste Architecture. Ainsi, chacun des acteurs à son tour intervenaient sur la maquette pour y rajouter les informations propres à sa spécialité, pour permettre le chiffrage. Les ingénieurs de bureaux d’étude précisaient les différents types de structures métalliques, les ingénieurs thermiques les dimensions de gaines à mettre en place. Cette nouvelle maquette numérique a nécessité une formation du personnel pour créer des automatisations dans l’utilisation du BIM. Une charte BIM a dû être mise en place, notamment pour une normalisation du langage. Les métiers de la construction se sont vus prendre une toute nouvelle dimension : ce n’était plus le rôle des dessinateurs mais des ingénieurs que d’entrer eux même leurs données numériques dans la maquette numérique.

Quels ont-été les impacts économiques ?

L’utilisation du BIM a permis de renforcer la maitrise économique du chantier, en réduisant les risques de perte. Cette nouvelle démarche numérique a offert un panel d’interventions plus large, en réduisant les moyens humains et gagnant un temps considérable sur la phase de conception.

« Le BIM est donc une réelle chance »

conclu Emanuel Coste.

Share Button